Témoignage

 

En décembre 2004, une maman m'a envoyé ce témoignage en souhaitant garder l'anonymat.
Il est tel que je l'ai reçu, à quelques signes de ponctuation près.

hum... je ne sais pas par ou commencer...
je ne pourrai jamais tout resumé dans un texte...
en fait, j'ai commencer à avoir de drole de signe de mon garcon à l'âge de 4 mois...
mon petit garcon criait sans arret à chaque fois que j'arrivais dans un endroit ou il y avait du stress (resto, magasin..etc) ce n'était pas un cri normal... c'était un cri très aigu qui me faisait pensé à un sifflement... c'était attrosse comme cri... tout le monde se tournait pour me regarder... il n'y avait rien a faire pour le calmer, il était méchant. il se tirait la peau, il me mordait ... je le prenais sur moi pour le calmer et rien n'y faisait... j'étais tellement mal que je devais quitté l'endroit ou j'étais ...
en viellissant il criait toujours de cette facon dans les memes circonstance mais en plus il était rendu hyperactif... il touchait à tout , était mechant... lancait mais table par terre... moi et mon conjoint étions obligé de tout serré pour évité qu'il ne casse tout sur son chemin... il bougeait constament ... le seul moyen de l'empeché aurait été de l'attaché sur une chaise... chose que je me refusais à faire... nous étions épuiser... au bord de la dépression.. .notre couple allait très mal...
un jour je me suis dis... pourquoi mon enfant ne pleure t-il pas comme les autres enfants (lorsque je parle de pleur, je ne tiens pas compte des crises d'enfant qui se lance par terre... mais bien un petit pleur doux lorsqu'un enfant veut quelque chose)?? Moi étant jeune je pleurais toujours pour des riens... j'étais d'un naturel calme et poser...
la question me restait en tete... je suis allée à la bibliothèque pour aller chercher dans la section "pleur/enfant". je suis donc tombé sur le livre "les pleurs et les coleres" d'Aletha Solter... (elle a fait 3 livres). elle a donc répondu à la question que je me posais depuis des mois... les enfants qui pleur devienne calme... mais comment pouvais-je faire pour que mon petit gars se remettre à pleurer... alors là l'aventure à commencer.. .elle disait dans son livre qu'il faut répondre à son besoin... quand il veut quelque chose il faut lui donner... par exemple s'il pleur pour avoir du lait il faut lui donner tout de suite... s'il se fait mal, il faut regarder son bobo... le probleme est que ces choses là ... je le faisais déjà ... j'ai toujours été très maternel et protectrice... alors j'ai passé 1 an à faire ce qu'elle disait sans succes. il commencait à pleurer... et oups il arretait et recommencait à s'énervé. je n'arrivais pas à mettre le doight sur pourquoi il ne pleur plus...
un jour j'ai réalisé que le probleme ne venait pas de moi... mais venait de mon conjoint qui ne croyait pas du tout à cette technique et qui s'entêtait à faire le contraire de ce que je lui demandais... pour lui un enfant qui pleur était des "caprice", un enfant qui tombe par terre et qui pleurait était également un caprice... (mon conjoint était lui meme hyperactif quand il était jeune) évidemment il ne pleurait pas... et surtout... il ne s'exprimait pas... alors pour lui, un enfant qui pleur ne signifie absolument rien... par exemple ... il ne voulait pas que benjamin (mon petit bonhomme) regarde ce qu'il faisait lorsque mon conjoint clouait un clou , car il avait peur de lui donner un coup de marteau sans faire expres... alors , sans parlé, ni expliquer, il poussait benjamin, qui lui tombait par terre et commencait à pleurer, pour ne pas qu'il se fasse mal... mais n'expliquait rien (genre attention va un peut plus loin car tu vas te faire mal)alors benjamin commencait à pleurer (à peine) et si j'avais le malheure de dire à mon conjoint "pousse le pas comme ca..." je venais de partir un débas... (par exemple, il me disait je l'ai tassé car je ne voulais pas qu'il se fasse mal et moi je lui disais de ne pas le poussé... et le fait de provoquer une chicane... benjamin ne pleurait plus et mon conjoint était tellement "têtu" et convaincant lorsqu'il me disait de ne plus intervenir que je me suis dis... il faut que j'arrete d'intervenir... alors je n'intervenais jamais ... la pire erreur que j'ai comise ... car si tu n'interviens pas dans une situation ou l'enfant pleur... à l'avenir lorsque quelqu'un lui fera quelque chose... et bien il se défendra tout seul... (il faut toujours défaire ce que l'autre enfant ou adulte lui a fait qui a fait pleuré l'enfant... exemple... j'aurais du dire à mon conjoint de ne pas le pousser et tout de suite remettre benjamin débout à côté de mon conjoint pour qu'il continue de regarder ce qu'il faisait ... meme si mon conjoint ne voulait pas... juste une seconde pour lui donner raison à benjamin et ensuite dire à benjamin ... vient on va laissé papa travailler... une fois que benjamin ne pleur plus).
alors pour qu'il se remettre à pleurer, il faut bloquer les sentiments brutal (tape, coup de pied, lancer les choses par terre ) en ne donnant pas à l'enfant ce qu'il veut des qu'il utilise sa bouche. il faut devenir plus souple... exemple... tu m'as donné une tape... et bien tu n'écoutera pas la television ce soir ces finis... et dès que l'enfant dit "oui je veux l'écouté" et bien là tu modifie tout de suite ta reaction... et tu dis "si tu veux l'écouté sois gentil... sinon tu ne l'écoutera pas...". alors, dès que tu as fait un"pacte" avec l'enfant tu allumes la television et l'enfant comprend que ce comportement là tu ne l'accepte pas et que dès qu'il utilise sa bouche ca devient acceptable... mais il ne faut jamais punir en touchant à un enfant (exemple le prendre de force et le mettre dans le coin). il faut le privé de quelque chose en lien avec ce qu'il fait... exemple... j'ai été voir le pere noel... nous étions dans la ligne d'attente ... et benjamin voulais poussé le poto avec la corde qui servait de cloture... alors je lui ai dis ... si tu pousses encore ce poto et bien nous n'irons pas voir le pere noel... alors il a tout de suite arreté et ensuite il s'est mit à "chigné" j'suis tanné je veux voir le pere noel... alors je lui ai dit "ca ne sera pas long, on arrive, regarde on y est presque"...
la seul chose ces que ces moyens ne fonctionne pas si au départ lorsqu'il utilise des paroles... on en tient pas compte... dès qu'il parle(meme s'il crit..il faut etre plus souple et lui dire tu pourras en avoir la prochaine fois... et s'il donne un coup de pied... tout de suite apres tu lui dis..."et bien là tu n'en auras meme pas demain..." et s'il crit à nouveau tu lui dis tout de suite "o.k. si tu es gentil tu en auras demain..."
ce que je vous écris c'est vraiment un faible resumé de 2 ans d'analyse continue du comportement de benjamin... les raisons qui font qu'il ne pleurait pas ont l'air bénigne... mais c'est ca qui fait toute la difference...
il faudrait que je vous écrive des pages et des pages de tous les détails qui faut changer dans la facon délevé un enfant pour qu'il recommence à avoir les bons sentiment au bon moment... et il faut que les 2 conjoints soit attentif au besoin des enfants pour que l'enfant soit équilibré...

j'aurais bien aimé savoir si vous avez un enfant autiste ou si vous travailler avec ceux-ci... pour ma part, un jour, j'aimerais donné tous mes trucs au parent d'enfant autiste... soit en ouvrant un école ou en ecrivant un livre qui est tiré de cet auteur, avec mes modifications ou quelque chose du genre...
j'ai tellement eu de mal a vivre avec cette situation... je me demande encore comment j'ai fait pour passé au travers... les gens ont tellement un mauvais jugement des parents d'enfant autiste... j'ai perdu plusieurs amis et gens de la famille de mon conjoint... du au fait que je me chicanais souvent avec sebastien... j'avais beau leur expliqué que tout ce que je voulais c'est que mon conjoint change de comportement ... mais je passais pour la mechante... lorsque j'allais chez euxc'était tout le temps moi qui s'occupait de benjamin... mon conjoint n'intervenait pas (contrairement à la maison où mon conjoint avait le monopole de l'ducation)... alors ils croyait que l'éducation c'était seulement moi et non mon conjoint... alors je prenais tout le blame... maintenant ils commence à réalisé que j'avais raison... et que le comportement de mon conjoint devait changé pour que benjamin change...
benjamin est pratiquement un enfant comme les autres... il est rendu à bientot 3 ans... de gros ajustement on du etre fait avec mon conjoint... maintenant il ne dit plus rien quand j'interviens dans situation ou je juge qu'il n'a pas agit comme il faut... dans le fond... notre enfant est notre miroir... si on ne tient pas compte de ces émotions ... il ne tiendra pas compte de nos émotions...
mon dieu... je viens de me relire... et je me rends compte que j'ai presqu'écrit un livre!!!
j'espere que ca vous convient comme reponse ! (sourrir)

 

Accueil